Séparation, un échec et c'est tout ?

Mis à jour : 11 août 2020


Peut-on dire lorsqu'on se sépare, qu'on met fin à une longue relation (disons... qui a duré quelques années) que l'on vit un échec ? Ou carrément que c'est cette relation qui a été un échec...


Tout d'abord, qu'est ce qu'un échec ?

Un échec est le fait de ne pas réussir quelque chose ou de ne pas parvenir à l'obtenir.

L'échec ne peut-il pas aussi naître de la projection que l'on s'est faite qui finalement n'a pas eu lieue, l'écart entre l'idéal et la réalité. Dans tous les cas c'est le résultat amer que l'on ressent qui nous rend mécontent.


Et si au fond, comme tout le temps et pour tout, tout n'était qu'une question de point de vue...


Voici selon moi des raisons de ne pas dire que ce qu'on a vécu est un échec, une analyse de ce que l'on ressent dans cette situation et des conseils pour n'en retirer que le bien :





Le bilan

C'est la vie !

Chaque jour est une leçon, chaque jour est une chance d'apprendre et de grandir, quoique l'on vive. Et quelle(s) expérience(s) !

Alors tout ce que l'on vit est formidable, mais tout a une fin.

Parfois seule la mort est la finalité, et si elle est tardive ce n'est que mieux. Et parfois d'autres aventures se soldent autrement, et plus vite que ce que l'on aurait aimer.

Mais il y a donc toujours quelque chose de beau et de positif à en retirer. Il suffit de prendre du recul, de laisser passer du temps, de digérer parfois... et de se poser les bonnes questions. Les réponses viennent.

"Certains meurent de n'avoir jamais vécu", "il vaut mieux avoir des remords que des regrets"... Vous aurez essayé ! Vous aurez vécu !



Et si l'on n'était pas l'homme d'une seule femme, la femme d'un seul homme ?!

"Je pensais que c'était l'homme de ma vie..."

N'a t-on vraiment qu'un seul amour dans sa vie ? Est-on vraiment fait, en tant qu'être humain, pour ça ?

Et si l'on était fait pour connaitre plusieurs personnes, plusieurs amours dans sa vie ?


Qui a décrété que cela devait se passer comme ça ? Que l'amour devait durer toujours, une seule fois !

Ce concept est-il (devenu) un idéal de vie encore plausible aujourd'hui ? Peut-il être encore viable et réalisable dans notre société contemporaine...

Et si finalement nous étions une personne à un moment donné, LA personne de CE morceau de vie avec CETTE personne pendant CETTE période...


Je détaille ce sujet dans un autre article plus approfondi : https://cecchinisandra.wixsite.com/sandrasansfiltre/post/n-a-t-on-qu-un-seul-grand-amour-dans-une-vie



Un enfant est né de cette relation...

Vous avez eu un enfant ensemble ? Soyez objectifs, réalistes et honnêtes !

Vous n'avez pas décidé d'avoir un enfant avec la/le premier.e venu.e...

Même parfois peut-être de façon précitée comme cela peut arriver, vous avez construit quelque chose à 2, et vous avez conçu un être vivant !

Un bébé est né, un individu à part entière est venu peuplé cette Terre, et ça ce n'est pas rien ! D'autant plus s'il est le fruit de l'amour, issu de l'union de deux êtres conscients et consentants, emplis de bons sentiments l'un envers l'autre et pour cet enfant à venir.

Vous avez à jamais marqué l'histoire de cette planète, l'Histoire, votre histoire, vous avez laissé votre trace, un peu de vous, et cet être sera là après vous et vivra... etc

Que votre histoire dure pour toujours ou se termine un jour.





Post rupture

Alors rien n'est FACILE !

C'est plus facile quand ça arrive aux autres, on pense que ça n'arrive qu'aux autres d'ailleurs.

Ca ne fait jamais plaisir de terminer une relation, on éprouve des émotions qui font mal, qui mettent mal à l'aise, et tout un tas d'autres sentiments...


Au delà de la simple analyse "est-ce un ECHEC ?", que ressent-on vraiment ?


On se sent mal

On s'en veut, on se juge, on se dit que l'on s'est trompé...

On est dur envers soi-même, on en veut aux autres...

On se dit qu'on n'a rien vu, ou qu'on n'a rien voulu voir, on regrette...

On se prend en pleine face la vérité, que l'on découvre, ou que l'on connaissait inconsciemment mais qu'on a bien voulu ignorer...


On éprouve encore parfois des sentiments

On aime encore mais on sait que notre vie ne nous convient plus et qu'il vaut mieux ignorer cet amour. On pense que l'autre n'est pas vraiment épanoui dans cette relation et qu'il se ment encore plus que nous. On trouve le courage de faire pour deux ce que l'autre ne fait pas. On n'aime plus la personne et dans ce cas on culpabilise parfois... "Pourquoi lui/elle m'aime encore et pas moi"... On ne veut pas faire souffrir. On ne veut ni être méchant, ni passer pour un méchant.

On ne sais plus vraiment pourquoi on est tombé amoureux, on a changé, on ne sait plus vraiment pourquoi on n'aime plus non plus...

Et on a le droit... on ne fait pas exprès je crois. On ne sait pas vraiment ni pourquoi ni comment on "tombe amoureux", au même titre qu'on ne sait pas si on pourra l'être toujours, et un jour pourquoi on ne l'est plus....


Au delà des sentiments amoureux on éprouve aussi durant les premiers jours:

le manque, la frustration, la peur de l'inconnu et autres... et pourtant la vie nous réserve tant de surprises !

C'est tout ça qui rend une fin de relation difficile avec un point de vue purement négatif.

J'aime cette citation limpide :

"il est parfois impossible de renoncer à la souffrance liée à un abandon, car c'est la seule trace fiable qui nous reste de l'être aimé, qui nous a quitté, le seul ressenti durable qui ne pourra nous trahir".

Mais souffrir, c'est inconfortable, autant en finir le plus tôt possible. Et ce que vous avez vécu, vous l'avez vraiment vécu !


Le changement

Si j'ai bien appris quelque chose c'est qu'on s'habitue à tout et se déshabitue de tout !

L'être humain a une faculté d'adaptation immense, absolument incroyable.

Mais la période entre chaque nouvelle habitude est très dure, mais on finit par y arriver...

même si le processus d'adaptation est très personnel.

Il paraît que pour qu'un changement soit assimilé par le cerveau il faut 3 semaines ( 21 jours d'adaptation pour intégrer un nouveau programme sportif, un nouvel aliment, le travail, arrêter la cigarette... etc...)

Bien sûr je ne suis pas en train de dire qu'il faut 3 semaines pour oublier quelqu'un ! Mais après 3 semaines, vous comprenez un peu plus que le quotidien va être différent.

C'est simplement un cycle qui se termine, mais chaque fin est le début de quelque chose de nouveau. Guérir complètement ou partiellement... c'est une autre histoire.




Pour conclure

C'est à vous de trouver les bons points :

par une remise en question, une analyse, du recul... sur la situation, sur tout, sur les autres, sur soi ! Et c'est dur, cela demande beaucoup d'intelligence, de maturité, de réflexion, du temps... Posez-vous ces questions :


-ce que vous avez fait,

-ce que vous n'avez pas fait,

-ce que vous avez trop fait,

-ce que vous auriez dû faire,

-ce que vous auriez aimé faire,

-ce que vous avez appris,

-ce que vous avez vécu,


Et n'oubliez pas : il y a forcément du positif quelque part, accrochez-vous à ça pour garder un beau souvenir et non pas un sentiment amer et un goût d'échec, et si la page doit être tournée, tournez-la...






Sandra <3



0 commentaire

Posts récents

Voir tout