Mon chat est diabétique.

Mis à jour : 11 août 2020

Cette phrase peut surprendre, faire sourire, rire, mais oui le diabète chez les animaux ça existe comme pour les humains.

Vous l'ignoriez peut-être...

Je vous rassure, c'était mon cas encore l'année dernière !


Le diabète sucré des chats et des chiens est une maladie grave, mais quand le diagnostic est précoce, la mise en place d’un traitement efficace existe et permet de le soigner (rarement le guérir).


Je me suis un moment interrogée sur l'utilité de cet article ici, et puis une personne pour qui le diagnostic pour son chat est tombé il y a peu, est venue me questionner sur Instragram.

J'ai eu ma réponse: si je peux partager mon (notre) expérience, à Serge (mon chat) et moi et aider, rassurer, ne serait-ce qu'une personne, alors faisons !

En plus du diabète, je partage des infos sur la mutuelle pour les animaux dans un autre article ici:

https://cecchinisandra.wixsite.com/sandrasansfiltre/post/l-assurance-mutuelle-pour-les-animaux




Les symptômes

Avant de vous partager notre conversation avec @alexe.lifestyle, je vous fais un point sur les symptômes qui peuvent vous faire penser à du diabète chez votre animal, ou en tout cas, vous inciter vivement à consulter votre vétérinaire :

-modification du comportement général

-baisse de la forme

-amaigrissement malgré un bon appétit

-augmentation considérable de la soif 

-urine beaucoup plus fréquemment

-malpropreté


_@alexe.lifestyle :

"Salut ! Je me permets de te contacter concernant ton post, qui date un peu maintenant, concernant ton chat diabétique. On a diagnostiqué hier du diabète à ma petite boule de poils qui n'a que 3 ans, et j'ai encore du mal à encaisser le coup... Alors je me suis un peu perdue sur Instagram à chercher des #chatdiabétique et autres, et j'ai atterri sur ton post... Si ça ne te dérange pas, j'avais quelques questions du coup. Déjà, comment est-ce ça se passe pour ton chat et toi, est-ce que vous avez fini par bien vivre avec ? Et aussi tu parles de la mutuelle vétérinaire, j'y avais pensé hier soir, mais je n'ai pas trouvé les infos que je voulais sur internet... Qu'est-ce qu'ils prennent en charge exactement ? Par avance merci, je suis un peu perdue avec toutes ces infos d'un coup..."

_@Sandra_sans_filtre "Coucou, je suis à ta dispo pour en parler avec plaisir !"

Le diagnostic

Déjà je comprends ce que tu as dû ressentir à l’annonce du diagnostic. Je me rappelle pour moi, c'était en Août 2018, mon vétérinaire était embarrassé... (Mes deux chiens venaient de décéder successivement d'un cancer et d'une insuffisance rénale dans la même année, à 5 mois d'intervalle...) Il est entré dans la pièce et j'ai lu la mauvaise nouvelle sur son visage : "_Docteur, ne me dites pas qu'il va mourir !?

_Non, mais c'est peut-être pire... "(humour noir... et vous allez comprendre pourquoi)

On ne connaît jamais véritablement un maître et sa relation aux animaux et à son animal plus particulièrement... Il faut savoir qu’à l’issu d’un tel diagnostic malheureusement beaucoup d’euthanasie ou d’abandon surviennent... Pour moi ces idées ont été éludées en moins d'une seconde! Ce n’était pas du tout envisageable!

J'ai découvert que le diabète se soigne, j'étais soulagée. Mais ce n'est pas sans efforts.

C’est une maladie assez peu réversible. La guérison totale existe mais reste très rare. Mais dès le départ j’ai voulu y croire et je recommanderais à tous de s’accrocher à cet espoir. Même si c’est rare et que ça ne nous est pas arrivé à nous.

(Comique : Il est 8h00 au moment où je réponds à Alexe, l'alarme pour la piqûre de Serge retentit ! 🤣)

Les débuts

Au début je l’ai très mal vécu car d’une part Serge (mon chat donc ndlr) n’allait pas bien, il était tout flagada, devenu l’ombre de lu- même, et moi j’étais mal de le voir comme ça, et puis... il est devenu malpropre! A uriner partout dans la maison, un jet comme pour marquer (donc indépendamment du fait d'aller faire pipi à la litière) et là c'est devenu insoutenable et notre relation s’est détériorée.

J’ai compris que quelque chose n’allait pas donc j'ai pris rendez-vous pour une consultation vétérinaire.

Et donc comme évoqué au-dessus, j'ai été aussi soulagée que désespérée. A l’annonce du verdict, dans ma tête, quatre mots ont raisonné : ouf, argent, temps, aliénation Ouf il va vivre, Au-secours, comment vais-je gérer ça !?

Alors l’immense chance que j’ai eu c’est que j’avais déjà souscrit à une mutuelle pour lui depuis des années! Ayant eu un passé plus que tumultueux avec les animaux j’étais parée. Alors que bien souvent le principe d'une assurance est de payer pour des "au-cas où" à fond perdu... moi pour la mutuelle des animaux, j’ai toujours été gagnante !

Je vous explique tout le principe de la mutuelle pour les animaux ici:

https://cecchinisandra.wixsite.com/sandrasansfiltre/post/l-assurance-mutuelle-pour-les-animaux

Rappel

Je parle aujourd'hui avec un an de recul sur le diabète de mon chat.

Avant toutes choses, petit rappel sur le principe du diabète, c'est plutôt simple : Le chat devient insulino-dépendant, c’est à dire qu’il ne sécrète plus seul automatiquement son insuline, et on a tous besoin d’en avoir dans le corps car c’est ce qui fait réguler notre taux de sucre dans le sang : -Quand il n’y a pas assez d’insuline = trop de sucre = hyperglycémie -Quand il y a trop d’insuline = pas assez de sucre = hypoglycémie (ça sonne simple mais à chaque fois je suis obligée de me le répéter !!!) 🤣 Donc c’est nous, maître-humain, qui allons injecter l’insuline.


Notre Routine

Et voilà les recommandations de MON vétérinaire pour MON chat (autrement dit, c'est un seul avis médical, il n'a pas non plus reçu de Prix Nobel en diabète ! Mais je lui fais confiance, il connaît son métier, et on fait beaucoup en fonction de Serge !!)

Avec toute notre bonne volonté, voici notre parcours et notre protocole de soins :

-2 piqûres par jour nous ont été recommandées -A 12 heures d’intervalle

Et c’est là que l’aliénation arrive, car malheureusement en toute franchise, il n’y a pas d’autres mots. Ça fait peur, désolé, mais oui vraiment, c'est dur.

Et beaucoup de gens abandonnent, ou ne commencent même pas ! Mais moi j’aime mon chat, il n’a rien demandé, je l’ai (on l'a) sauvé d’une poubelle il y a 9 ans, ce n'était pas pour l’abandonner maintenant, j’aime les animaux en général aussi, et je pense être une personne responsable et c’était mon rôle d’assumer.



Question d'habitudes

Il a fallu trouver ses marques...

Pour l'heure des piqûres, en toute logique pour notre rythme de vie, notre confort et au plus simple, j'ai opté pour : -8h le matin -Et 20h le soir

Selon moi ce sont des horaires "normaux", mais si, selon votre rythme et pour respecter les 12 heures d'intervalle, vous préférez 14h 2h par exemple, je dis pourquoi pas ! ... Mais ça veut dire tout le temps ! Tous les jours même en vacances, même si vous changez d'emploi, si le chat est gardé par quelqu'un... On ne peut pas vraiment changer plus tard en fait !


Et THE astuce : piquer pendant le repas ! C’est parfois très dur de faire patienter le chat pour manger à heure fixe. Heureusement pour moi il était déjà habitué, car calé sur le rythme des repas des chiens. Il n'a jamais été un chat qui gère seul une gamelle de croquettes toute la journée... Après il a tendance à râler dès 7h et dès 19h! Courage.

Donc après une « formation accélérée piqûre » 🤣 par mon véto, dans le cou d'abord, puis dans les flancs, pour alterner, dans le gras (pas les muscles) bon bah j’ai pris le coup ! Une vraie petite infirmière...

Et piquer au moment du repas ça n’a jamais trop posé de problèmes, mis à part peut-être les premières semaines, où Serge évitait. Puis il s'est habitué, on s'habitue tous. Phobique des aiguilles (je n'espère pas pour vous !) ou pas... Clairement cela demande un gros travail sur soi ! C’est impressionnant ! Mais à force on banalise l’acte, ne vous en faites pas. Même si oui ! Ce que vous vous apprêtez à faire pour un être cher, c’est remarquable.



De quoi ai-je besoin pour mon animal diabétique ?

-de trouver et d'adopter bon rythme pour les piqûres

-d’insuline vétérinaire prescrite par le vétérinaire qui le suit, à injecter à heure fixe

-de ne pas casser le flacon d’insuline à 50€ en verre

-de toujours en avoir 2 ! un d’avance donc (surtout au cas où tu en casses un le dimanche...)

-de les mettre au frigo ! (réfrigérateur... endroit frais... ou pas, les avis sont divisés à ce sujet, frigo = contrainte supplémentaire mais assez recommandée...)

-donc d'acheter une petite glacière en cas de déplacements avec le chat

-des seringues à insuline adaptées

-toujours 2 boîtes minimum! Pareil, pour ne pas tomber en panne... (tu deviens un.e pro de la logistique!)

-conserver les seringues car ça ne va pas à la poubelle! Les ramener chez le véto (ou pharmacien)

(-éviter de passer pour un.e toxico...)

-d’un régime alimentaire équilibré (pas d'écarts !)

-d'une bonne litière pour les gros pipis (pas agglomérante ! Je répète pas agglomérante, à moins d'avoir un projet de construction de maison ! Voilà les blocs ! La meilleure dans notre cas est devenue la végétale !)

-d’un équipement de surveillance à domicile, si cela a été conseillé par votre vétérinaire

-d'une source de glucose en cas d’hypoglycémie

-d’une bonne communication avec votre vétérinaire

-de bien suivre le traitement sur le long terme

-de la patience, de l'organisation et de l'amour !

Ça en fait des choses ! 🤣


Le contrôle mensuel

Car la beauté dans tout ça, c’est que tu pars sur une piste, puis tu ne sais pas si ça marche en fait... Enfin en tant que maître tu dois faire attention aux signes, au comportement de ton chat/chien. Mais je ne suis fixée sur la réussite qu’en contrôlant chez mon vétérinaire la fructosamine tous les mois (les frais mensuels s’élèvent à 150€ par mois environ, consultation, prises de sang sans tranquillisation + insuline + seringues, d'où le merci à la mutuelle).

Donc, prise de sang mensuelle... Évidemment le chat finit par comprendre l’entourloupe !

Et je n'allais pas l’endormir tous les mois ! Alors je me suis transformée en David Douillet fauconnier ! Car Serge ne se laissait plus faire. Je lui isole les 4 membres, on l’enroule comme un sushi (comme dans une camisole en fait) et petite prise de judo, on le couche sur le côté souhaité. Et tout ça avec des gants de fauconnier ! Et le doc prélève au cou tranquillement. Donc en plus de devenir infirmière, je suis devenue assistante vétérinaire ! (Si un jour je veux me reconvertir je suis opé)

Un an de soins

Nous avons commencé en Août 2018, son diabète a rapidement été pris en charge, en injectant lors du premier mois : -7 unités (mesures sur la seringue) le matin

-et 7 le soir (le flacon d’insuline descendait très vite 🤣)

On a commencé avec du Caninsulin comme marque d’insuline et des seringues ultra fines.

Deux piqûres c’est la base, ainsi que 12h d’intervalle... On peut difficilement faire autrement pour une bonne gestion.

Il n’y a guère de systèmes pour les animaux comme pour les humains (pompe, badge pour glucomètre... enfin je ne suis pas experte mais crois-moi j’ai demandé à mon véto TOUT ce qu’on pouvait faire pour aller au plus simple et malheureusement, pas grand chose).

Puis grosso modo, on est descendu de 1 en 1, mois par mois, 7 unités, puis 6, etc... en contrôlant tous les mois ! Mais par exemple, de 6 matin et 6 soir, on est rapidement passé à 5 car c’était devenu trop !

Et le truc super c’est qu’il a bien réagi ! Petit rythme de croisière... Tout en surveillant bien l’animal ! Il est rapidement allé beaucoup mieux ! Et n’était plus malpropre ! (Alléluia ! Car je n’ai pas précisé mais j’habite un tout petit appart !!!)

Bref j'ai retrouvé mon chat !


Un an après

On a donc fini par tomber jusqu’à 1 unité le matin et 1 unité le soir ! Puis... une seule piqûre par jour !! LE REVE !


Mais comme dirait mon véto, le diabète c’est comme une pédale d’accélérateur : tu appuies tout doucement tu avances et c’est sensible, et d'un coup tu accélères et tu fonces dans le mur !

Et patatra !!! En Août dernier (2019), rechute ultime, pour les un an. J’ai été peut-être été trop gourmande, on avait tellement d'espoir qu’il guérisse. Il était tellement réceptif !!

Alors rebelotte... 2 piqûres par jour : 7u matin et 7 soir ! 6 en Septembre...

Et là, depuis la semaine dernière le sucre ne descend plus :

-donc 1), on a fait une courbe de glycémie ! Pour savoir comment le chat réagit au produit heure par heure dans le sang. (C’est moi qui l’ai faite à la maison ! Cathéter en place, prise de sang toutes les heures pendant 15h, mesure de la glycémie sur bandelette avec le glucomètre, scène de crime dans l'appart, mon chat me déteste officiellement).

-2), les résultats n'étant pas fameux, nous sommes passés sur de l'insuline humaine (avec un système de stylos contenant de l'insuline !! Compliqué à prendre en mains au début pourtant ultra simple !! Mais c’est surtout le changement des habitudes qui fait bizarre !)

Contrôle le 17 octobre... on tâtonne, on verra bien.

La gestion du temps

J’ai assez bien réussi à m’organiser autour des 2 piqûres. Ce n'est pas naturel au début mais ça devient un réflexe. Commençant le boulot à 8h30 pas de problème pour la piqûre à 8h ! Et 20h je suis déjà rentrée.


Après quand tu veux sortir le soir... et bien... tu t’adaptes !! 🤷🏻‍♀

Tu vas au sport avant et tu te débrouilles de rentrer pour 20h. Pour voir les potes... tu ne fais pas d’apéro! Tu vas directement au repas ! Si la soirée est à 30 minutes de route et que tout le monde veut décoller à 18h, tu fais décoller tout le monde à 19h ! Ou bien tu refuses malheureusement.

Mais oui ! Magie ! On a une heure de battement ! Avant ou après chaque piqûre ! Donc dans mon cas, 7h-9h et 19h-21h. Après... il faut juste éviter le plus possible, le moins d'écart ! Car la clé de la réussite et du bien être c’est la Ré Gu La Ri Té!

(Pour moi c’est choisir une séance de ciné qui est ultra galère 🤣🤣)

Mais crois-moi, quand tu fais tout ce boulot, tu n'as pas envie que ça foire! Et quand tu as fait 2 tours aux urgences ça calme... et ça te remet à l'heure, c'est le cas de le dire.



L'entourage

Dans des moments pareils, tu découvres tes vrais amis.

Combien de fois j’ai entendu cet été : "rroo tu nous emmerdes avec ton chat fais le piquer!"


J’ai la « malchance » de vivre loin de ma famille (enfin c'était un choix à la base) donc dans cette galère je suis seule ! J’ai eu ma nièce un peu au début pour m'aider et ouf ! Car elle m’a sortie du pétrin quelques fois où je n'ai pas assuré dans les débuts.

Donc j’ai dû trouver d’autres alliés que mon papa, ma maman, mes sœurs... tous ces gens peuvent normalement aider ! A avoir une vie plus normale... Il suffit qu’ils soient compatissants, compréhensifs, et patients, qu’ils aiment les chats et qu’ils soient prêts à faire une piqûre très consciencieusement !!!! Il faut les former en fait !!! Il faut que ce soit comme si c’était toi qui la faisais, et qu'ils gèrent comme si c'était leur vie, ou leur chat.

Bon bah moi j’ai enrôlé mes voisins !! Je n'ai qu’eux ! Les filles d'à côté ;) et un couple charmant en dessous.

Clairement... ils ont la clé de chez moi ! (Confiance quoi ! Et même plus que mon appart, je leur confie la vie de mon chat !!!) Ils aiment les animaux et ont des chats donc un bon point, et surtout ils ont bien compris l’importance de la rigueur (MDR les pauvres j'ai dû être limite tyrannique avec mes voisins sympas, mais pas trop le choix) Donc à l’occasion (mais avec grande parcimonie quand même !!) ils me dépannent ! Si je dois vraiment m'absenter, ou juste profiter d’une soirée en particulier... Mais c’est vraiment des tickets bonus alors je m'en sers à super bon escient ! Et en retour à l'occasion j'essaie de les remercier comme je peux.



Des hauts et des bas

Je repense au verdict : "Il va mourir ?? Non, C'est pire..." Pétard je comprends mieux 🤦🏻‍♀️🤣 Et malheureusement je "comprends" que des gens abandonnent... (enfin....) Car au cours de l’année j’ai quand même fait 3 tours aux urgences !

-Entre Noël et jour de l’an : plantigradie (il marchait comme sur ses "avants bras", voir sur Google) -Une hypoglycémie (ou une hyperglycémie je ne sais plus, et puis franchement ça se ressemble) -et une autre pour une piqûre pas à la bonne heure qui a tout chamboulé !


Cet été j’ai failli abandonner. Je me suis demandée si mes potes avaient raison...

J’ai appelé mon ex en pleurant, je lui en voulais de me laisser seule dans cette galère. Je m’en voulais de vivre loin de ma famille. Et oui, faire piquer Serge m’a traversé l’esprit. J’étais à bout : moralement, physiquement, financièrement (et pas qu'à cause du chat)

Car mine de rien te lever touuuuuuuuus les jours pour ton chat ! (comme un enfant, alors que je n'en ai pas!) Férié, vacances, malade, couchée à 6h... L’entendre hurler pendant une heure car à 7h il veut déjà manger mais qu’il doit attendre 8h... J’ai eu des envies de meurtre ! Et je ne respectais plus mon cycle naturel de sommeil (une p**** de grasse mat !!! Alors tu peux te rendormir mais c’est pas pareil)

Et puis... mon ex m’a dit : "Tu n'as pas le droit, Il ne souffre pas, c’est toi qui souffres, serre les dents ça va passer..."

Et puis c’est passé... parce que j’aime mon chat ! Parce qu’il a toujours été là, et est toujours là dans mes moments de galère. Et je n'ai pas le droit d'abandonner, de l’abandonner. On s’aime.

J'ai choisi mon chat. J’ai failli perdre des potes ! Tout le monde ne peut pas comprendre ! Donc en plus de te battre pour ton chat, tu te bats dans cette société !


Le positif (oui ! il y en a !)

-Mon chat va mieux

-Il ne souffre pas, plus

-Ça se soigne

-J’ai bien réussi à m’organiser autour des 2 piqures, ce n'est pas naturel au début mais ça devient un réflexe

-une heure de battement est possible


Pour se faire aider, se faire remplacer... En plus de la famille, amis, et voisins, il y a d'autres solutions ! -cat ou dog Sitter ! Moins de stress pour le chat, attention selon si véritables professionnels ou pas, il faut faire une piqûre ! Pas arroser une plante. On trouve des personnes sur internet, des annonces dans la salle d'attente du vétérinaire, s'adresser aux secrétaires aussi parfois.

Compter entre 10 et 20 euros par déplacement, selon fréquence, et kilomètres. -pension pour animaux (voir s’ils peuvent accueillir les diabétiques...) -séjour chez ton véto ! Comme une hospitalisation en fait (tous n’acceptent pas...) mais enfin s'il n'y a vraiment pas d'autres solutions, je le vois mal refuser.

En fait le soutien du véto est super important je trouve. Le mien m’épaule beaucoup ! On en rit tous les mois maintenant !


TU vas, VOUS allez, y arriver !

L’amour nous fait nous surpasser.

Après, chaque expérience est unique et la vôtre sera très probablement différente de la nôtre. Courage !

Pour se soutenir sur les réseaux : #chatdiabetique

Et je suis contente que ce #chatdiabetique ait servi à quelque chose et à quelqu'un.

Beaucoup d'infos sur ce site aussi : https://www.lasantedemonchien.fr/category/les-maladies-de-mon-chien/les-maladies-endocriniennes/le-diabete/


Sandra <3

0 commentaire

Posts récents

Voir tout