Ma vie d'hypersensible.

Mis à jour : 25 sept. 2020

Hypersensible ? Ça signifie quoi exactement ?


Les hypersensibles ont une perception différente et profonde du monde, souvent étiquetés à tort parfois timides parfois à l'inverse complètement dans l'exagération. (Parce que oui on aime bien mettre des étiquettes sur tout et même sur les gens, enfin surtout en France je pense...)

C'est juste une finesse de perception de ce qui les entoure qui n'est pas facile à gérer.

On ne décide pas de naître hypersensible, on ne devient pas hypersensible, ou on ne choisit pas de ne plus l'être !

C'est tout de même une forte caractéristique de la personne qui va jouer sur tout le fonctionnement de l'être et ce durant toute sa vie, alors je vous explique un peu mieux.


Cette particularité touche seulement 20% de la population (environ... selon le Dr Elaine Aron) on peut deviner assez aisément que beaucoup de gens ne connaissent pas ce trait de personnalité, n'en sont pas conscients pour eux-mêmes ou pour autrui, et peuvent avoir du mal à cerner les personnes concernées.






Bien plus que simplement sensible

Je suis trop ! Trop tout, trop sensible ! On m'a sans cesse répété cette phrase !

Et pendant de nombreuses années je n'ai pas compris que je n'étais pas comme tout le monde. Alors c'est quoi être hypersensible ?


C'est d'une part une expérience sensorielle...

J'ai l'odorat très développé : je ne supporte pas les parfums de fleurs, incapable de rester 2 minutes dans une parfumerie, je suis très fortement incommodée par la cigarette (et non je ne suis pas juste rabat-joie!) Je suis capable de refuser d'aller dans un certain établissement si l'odeur m'indispose. Chez la plupart des hypersensibles le goût est aussi très développé (mais j'ai tellement eu de problèmes avec l'alimentation que je n'ai pas eu la chance de développer mon palais rapidement et normalement), je suis capable de remarquer des changements de température infimes... et en ce qui concerne les sons... je capte des nuances imperceptibles pour la-plupart des gens, ou je suis incapable de dormir avec une horloge dans une pièce (pour les petites lumières c'est pareil) et j'ai une attirance inexpliquée pour les bruits blancs... (machine à laver, aspirateur, sèche cheveux en numéro 1). En ce qui concerne le toucher, je vais être incapable de porter certaines matières, je suis capable de me déshabiller n'importe où si une couture ou une étiquette me grattent !

Vous vous asseyez n'importe où au resto ? Pas moi.

Tout est calculé malgré moi : de ma place je dois pouvoir voir tout ce qui se passe autour, tout en me sentant à l'abris, à l'écart, mais pas dans un coin trop exigu non plus pour pouvoir bouger à tout moment.


En ce qui concerne les émotions...

En dehors des sens, les hypersensibles sont très dépendants du regard des autres. Ils font parfois beaucoup pour se faire aimer, accepter et gommer leur différence.

Et les hypersensibles, repérés par des personnes de mauvaises intentions, peuvent parfois devenir des victimes d'abus de toutes sortes.

Les hypersensibles ont besoin de vivre dans une certaine harmonie autour d’eux. Ils détestent les conflits, et font tout pour éviter qu’ils apparaissent.

Entre le fait d'avoir été victime de manipulateurs, de parfois donner trop vite ma confiance, et comprendre que je ne dois pas changer qui je suis pour me faire aimer, la vie a fait que j'ai très très peu d'amis.

Je perçois assez facilement l'humeur et les émotions de mon entourage, elles sont d'ailleurs très susceptibles de m'affecter. J'ai un côté empathique plus fort que moi.

D'ailleurs il peut m'arriver parfois d'être submergée par les émotions d'autrui et si je ne fais pas le tri cela me fatigue, m'épuise même.

J'essaie toujours dans la mesure du possible d'être là, à l'écoute, attentive, mais j'éponge tellement que cela me vide moi-même de toute mon énergie.

Ce qui peut malheureusement parfois me rendre irritable et me faire prendre de la distance, mais c'est un moyen de me protéger.

On pense parfois que je suis égoïste, pas empathique justement, susceptible, alors qu'il s'agit juste d'une sorte de réflexe de survie.






Bien ou mauvais ?

("Vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres, des gens qui m’ont tendu la main"... :'D les vrais comprendront)

On s'en fout, comme je l'ai dit on ne choisit pas d'être comme ça !

Et il y a des côtés extraordinaires et des moins bons.


Une mauvaise nouvelle,

une erreur de ma part, une injustice, et tout s’effondre.

Une contrariété ? Et me voilà incapable de faire quoi que ce soit d’autre que d’y penser. Je suis totalement incapable de continuer ma journée comme ci de rien n’était, à en avoir mal au ventre.

Je me prends la tête, je me pose 1000 questions (oui autre trait de l'hypersensible, et autre phrase que j'ai entendue toute ma vie!) J'invente des scénarios pour résoudre un problème... parfois juste une situation mal comprise qui va se résoudre seule !

Autre désagrément : voir un SDF dans la rue, entendre les mauvaises nouvelles aux actualités (les koalas sous les flammes, les bébés qui tombent des balcons), et me mettre à pleurer, submergée de tristesse.

Je ne supporte pas l'injustice ! Je me révolte, dans mon coin, parfois au grand jour.

Je suis obligée de dire ce que je pense, parfois (souvent) sans pincettes, sans filtres (:D)

Un déchet jeté par terre, un refus non justifié, et la machine entre en route pour chercher à comprendre et à réparer !


De manière générale, chaque horreur, chaque ressenti, sentiment, sensation, idée... est démultiplié, intensifié !


Alors j'ai beaucoup envié les gens qui ne se posent pas de questions, qui ne perçoivent pas toutes ces nuances, en me disant que leur vie devait être plus simple !


Et puis j'ai réalisé que j'avais de la chance...

Ma vie c'est comme un arc-en-ciel, une palette de make-up :

Il semblerait que les hypersensibles utilisent plus l’hémisphère droit du cerveau que la moyenne. Couplé à leurs sens plus développés, ils ont un goût prononcé pour la création, l'art, la peinture, la musique, l'écriture etc.

Vous comprenez aussi peut-être mieux mon parcours dans la communication et le pourquoi de ce blog.

On capte tout et c'est génial ! Tout (doit) se passe(r) toujours pour le mieux, on fait toujours en sorte en tout cas, d'ailleurs on ne sait pas faire semblant !

Cette capacité à capter les informations offre aussi une très bonne mémoire (mais capricieuse... pour le long terme et les détails anodins c'est ok, mais je suis incapable de vous dire ce que j'ai mangé hier).


Alors, je dis merci à mon cerveau toujours en effervescence prêt à trouver une idée créative et nouvelle.

Et le clou de la vie ?! Cette capacité à s'émerveiller des choses simples : une trace d'avion dans le ciel, un arc-en-ciel, une bonne odeur de pain, caresser une animal, une ballade dans un parc, un thé bien chaud... et hop le sourire !



Je vous remets ici l'article au sujet du livre qui a changé ma vie : "Je pense trop"

https://cecchinisandra.wixsite.com/sandrasansfiltre/post/le-livre-qui-a-change-ma-vie

J'ai longtemps cru que j'étais bizarre, je me rends compte maintenant que je suis juste différente, et que c'est bien.

J'ai longtemps voulu être autrement, ne pas ressentir aussi fort, mais je me rends compte que j'arrive à ressentir fort dans les deux sens, c'est presque comme si j'avais des pouvoirs magiques par rapport au genre humain.

Alors j'exprime ma gratitude à mes oreilles et mes yeux bioniques, ce coeur si grand et ce cerveau si fort !




Sandra <3



0 commentaire

Posts récents

Voir tout