Lettre à mon corps : Cher corps, je te demande pardon...

Mis à jour : 11 août 2020

Je vous avais dit que je n'aurais guère le temps d'écrire ces temps-ci, c'est toujours vrai mais pourtant je vais le prendre malgré tout.


Parce que j'ai abordé ce sujet dans mes séances d'hypnose, parce que la dernière page sur laquelle je me suis endormie hier soir, L'estime de soi de Christophe André, aborde la beauté et l'image de soi., parce que ce matin je suis tombée sur une vidéo sur ce sujet sur Meufparis, parce qu'il est donc temps.


Après la lettre à la petite fille que j'étais, j'ai besoin d'écrire une lettre à mon corps.




Cher corps, j'ai besoin de te dire ce que je ressens aujourd'hui.


D'aussi loin que je me souvienne je ne t'ai jamais trop aimé. Cela a commencé avec nos oreilles un peu trop (beaucoup) décollées, qui pointaient même par-dessus nos longs cheveux ! A la maison on en riait... "Ne cours pas trop Dumbo ! Tu pourrais t'envoler !"

A l'école... c'était beaucoup moins drôle bizarrement.


Puis j'ai toujours été PLUS et/ou TROP : j'étais plus grande que tous mes copains de classe, que mes cousins, je grandissais trop vite, je portais du 8 ans à 6 ans, du 12 ans à 8 ans... Je me rappelle de ce petit bidou à 6 ans qui ne m'a jamais quittée ado.

J'étais plus "exposé et intello" que "compet et sport co", je n'ai jamais trop pris soin de toi.


Bref, je ne t'ai jamais trop aimé.


Je m'entends encore dire à ma psy il y 7 ans de ça :

je voudrais changer de corps ! Je voudrais être quelqu'un d'autre ! Je ne supporte plus cette enveloppe trop imparfaite (aux yeux de cette société). Je vais faire du laser pour effacer mes vergetures d'adolescentes, je vais faire de la cryothérapie pour supprimer cette cellulite disgracieuse ! (je l'ai fait 900 euros et quelques mois plus tard... retour case départ) Je veux les cheveux plus longs ! (coiffeur... extensions... souhait exaucé!) Je veux être plus mince ! J'ai arrêté de manger (régime pomme mie de pain complet) et j'ai fait du sport à outrance.

Il m'a fallu BEAUCOUP de recul et beaucoup d'années pour comprendre que j'envoyais un message HORRIBLE à mon corps, mon propre corps, à moi-même. Je le détestais, je me détestais. Au point de vouloir être quelqu'un d'autre... c'est fou.


Alors cher corps, il fallait vraiment que je m'excuse... Non ! Car on ne s'excuse pas soi-même... alors, que je te demande pardon !

J'avais vraiment envie de t'envoyer un message positif et te dire tout ce que j'éprouve aussi de bien et bon à ton égard !


(attention phrase vulgaire)

On revient de loin tous les deux bordel.

On a grandi ensemble dans les années 90 puis 2000, l'époque des t-shirts courts, des exhibs de nombrils, du piercing ! (Je rêvais d'en avoir un, c'était un peu comme un objectif quand j'avais 13/14 ans, "dès que j'aurais maigri j'en fais un !" Puis j'ai jamais maigri... J'en ai fait un quand même, il s'est infecté ! Tout retiré, 50€, dispute avec maman, cicatrice, merci, au-revoir).

On a grandi dans un monde où il existe un modèle du soi-disant beau.

90 : Cindy Crawford, Naomie Campbell, Claudia Schiffer, Kate Moss

00 : Gisele Bündchen

Puis je vais m'arrêter là, parce-que ce n'est pas allé en s'arrangeant...

Et non ! Vous l'aurez compris ce n'était pas la Renaissance !


La "bonne nouvelle" c'est que tu te rapproches de ce standard...

Oui, 38 n'est pas 34, mais c'est pas degueu !

La mauvaise nouvelle, c'est que (attention phrase vulgaire) ça ne nous a pas empêché d'en chier ! Dans ce monde où même les corps qui s'approchent de cette "perfection" de papier glacé (et maintenant Instagramable) sont critiqués ! Ces corps qui sont toujours TROP ou jamais ASSEZ.


Le pire dans tout ça, c'est qu'on n'a jamais pu trop se plaindre ! Le fameux

"oh ça va t'es pas grosse !"... Parce qu'on ne fait pas 100 kilos, où qu'on ne s'habille pas en grandes tailles on n'aurait même pas le droit de complexer...

Allo ! J'en ai marre !

Personne n'a le monopole du complexe !


Les gens te disent "oh ça va", puis quand ils ne t'ont pas vu pendant 2 mois et qu'ils te disent bonjour, ils enchainent avec un petit "t'as forci un peu non ?!"

. . .

Et après les gens s'étonnent que j'ai des complexes !?

"oh les boutons que tu te paies", "mais tu te laves les cheveux parce qu'ils ont l'air gras quand même!","tu devrais essayer de te mettre au sport", "tu veux pas essayer un maillot une pièce plutôt","attention, là la poitrine ça fait limite vulgaire..."

Voilà, les complexes sont nés.

Alors on a grandi en se disant qu'on n'était pas parfait, pas assez bien, à essayer d'être toujours mieux, en se cachant derrière de beaux habits. Ok, j'ai des complexes, je me disais que c'était normal, que c'est ce qui faisant de moi une personne humble, avec une "petite" liste de choses que j'aimerais changer chez moi. Je me disais que tout le monde avait cette liste, que c'était normal !


Surtout que lorsque tu oses dire que tu as des complexes, tu t'entends dire : "oh plains-toi !" "t'es jamais contente", "t'as qu'à moins manger de cochonneries","quand t'auras eu des enfants là tu pourras te plaindre", "t'es pas vraiment légitime pour parler d'acceptation"...


En fait, maintenant je comprends le problème ce n'était pas moi, c'était les autres.

Enfin... si c'était moi, je me suis gâché la vie toute seule, mais parce que je prenais trop en considération le regard des autres, l'avis des autres, de la société.

Je me suis vraiment souvent dit que j'aurais préféré naitre à la renaissance, j'aurais eu le corps rebondi parfait pour être le modèle d'une toile !

Et puis, je regarde les années 90-00, puis je regarde aujourd'hui : des fessiers tellement larges, des tailles tellement fines, des corps quasi déformés, des standards inatteignables, et je me dis que ça va encore changer, que ça change !

Je vois de plus en plus de femmes s'accepter, s'aimer juste telles qu'elles sont ! Sans se changer. Avec toutes les traces et marques de leur passé, avec toute leur histoire.

J'aime ce phénomène qu'on constate essentiellement sur les réseaux, ça me fait du bien, et ça m'aide dans ma propre démarche d'acceptation. (Même s'il y a toujours polémique avec des détournements, des réappropriations...)



Tu sais à quel moment tu as le doit d'avoir un avis sur ton corps ?

A partir du moment où t'as un corps, donc depuis toujours !

J'aurais juste dû avoir MON avis.


Bref, je ne t'ai jamais trop aimé.


Alors je ne pourrais pas effacer ni réparer les 30 ans de désamour.

Je ne pourrais pas t'aimer ni intégralement ni du jour au lendemain.

Je ne pourrais pas non plus te faire la promesse d'y arriver un jour.

Mais ce que je peux te promettre, cher corps, c'est d'ESSAYER.

A partir d'aujourd'hui je vais tâcher de passer plus de temps à t'apprécier.


Parce que je sais tout ce que tu as fait, fais pour moi et me permets de faire !

Alors MERCI !

Merci de porter mes organes ! Merci de m'alerter quand quelque chose ne va pas grâce à ces boutons ou cette peau ou ces cheveux gras ! Merci d'avoir stocké tout ce dont tu pensais manquer... c'est normal je t'ai tellement privé ! Tu n'as fait que ton travail de survie, bourrelets, gras, eau, cellulite ! Et puis ce n'est qu'une texture de peau... Merci pour tes poils ! Parce qu'après tout on n'est qu'un mammifère ! Que mes sourcils retiennent ma transpiration et protègent mes yeux, mes petits cils aussi, que tous ceux sur mon corps me protègent du froid ! Merci pour tes vergetures, "les rayures de tigresse" qui me rappellent à quel point je suis forte, des constellations qui me rappellent à quel point j'ai la tête dans les étoiles ! Merci pour tes cicatrices, les témoignages de tout ce qu'on a traversé, on en aura probablement d'autres!

Merci pour tout ce que tu me permets de faire : respirer, marcher, courir, dormir, danser, chanter!

Et merci pour tout ce que tu me permets de ressentir ! Des joies ! Des peines ! Des Orgasmes !

Merci de me permettre d'être celle que je suis. De devenir celle que je vais être.



Je n'attends pas à ce que tu me pardonnes du jour au lendemain.

Je ne m'attends pas à ce que tu arrêtes de te venger tout de suite.

Je ne m'attends pas à ce que tu comprennes que je vais prendre soin de toi, te respecter, te nourrir convenablement sans plus jamais te priver, te faire bouger sans plus jamais te brusquer, et t'aimer ! Je t'ai tellement désaimé pendant tant d'années ! Qu'il faudra peut-être longtemps avant qu'on soit complètement réconcilié... Je comprends. J'essaierai d'être patiente.

Mais voilà, je prends l'engagement d'essayer, dans le chemin qu'il nous reste à partager ensemble.

Je voulais te dire, merci ! Et puis que tu es beau ! Et que je suis fière de t'avoir pour corps. Et encore PARDON.


"Viens on décide que c'est pas grave.

Viens on passe à autre chose

Viens on n'arrête d'écouter les autres !

Viens on décide de voir les choses autrement !

Viens on se fout la paix !

Viens on s'aime !"




Sandra <3

#jedeviensmoi


2 commentaires

Posts récents

Voir tout

Mantra

  • White Instagram Icon

retrouvez-moi sur instagram @sandra_coaching_ 

Les réseaux, ce n'est pas la vraie vie!

ça rapproche les gens autant que ça les divise,

mais cela peut être très inspirant !

Suivez-moi !

Sandra

Trentenaire au (trop) grand coeur, hypersensible, zèbre sur-efficiente, fatiguée de voir sa différence comme un problème, ayant décidé d'en faire une force et d'être juste elle-même :)

 

La Suite (pour les insatiables comme moi)

 

Tu veux être prévenu.e dès la parution d'un nouvel article ?
" Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? "
  • Facebook
  • Instagram
  • YouTube

© 2019-2021 by Addyct - Tous droits réservés - Politique de confidentialité

  • White Facebook Icon
  • Instagram