Les dessous d'Instagram

Mis à jour : 11 août 2020

J'ai trouvé le sujet de mon post : Instagram.


Habituellement pour le blog je prends beaucoup de temps pour écrire un article, quelques heures, mais là j'ai vraiment écrit comme si je vous parlais ! D'un trait.


Je reçois très rarement des commentaires désobligeants mais ce soir (dimanche) c'est arrivé alors j'ai eu envie d'expliquer 2/3 trucs (2/3 lol).


Et puis de toutes façons j'avais déjà lu pas mal de posts qui "râlaient" à propos des mauvais côtés d'Instagram... du coup j'avais déjà prévu de faire un petit point... finalement j'ai fait un grand point.


J'étais partie pour faire un post Insta sur Insta justement, puis un deuxième car le premier était un peu long... Puis je me rend compte qu'il y a beaucoup à dire sur le sujet, et je me dis que cela mérite peut-être carrément un article entier sur le blog.


Car au fond mon compte Instagram n'est pas un compte pour parler d'Instagram justement.

Je préfère aborder l'estime de soi, l'image de soi, l'amour de soi, le corps, les émotions, les pensées, le trop plein de pensées, comment aller mieux, comment vivre une vie harmonieuse... Et pourquoi je suis amenée à parler des réseaux sociaux: et bien tout simplement car ils font partie de notre vie, de notre quotidien aujourd'hui.

Et finalement notre vision du monde et de nous-même est déformée par le prisme des réseaux sociaux.


J'aimerais éclaircir, mettre le doigt sur quelques points (ce n'est pas exhaustif je vous l'accorde, par exemple je n'aborderais pas l'aspect rémunération et partenariat et je n'ai pas non plus la vision d'un compte qui a 100 000 abonnés ou plus) mais pourquoi pas vous faire connaitre et réaliser déjà certaines choses.

Pour rappel : 1,6

Pas 1 million 6, non, nous sommes 1600 sur mon compte Insta environ, et bien quelque soit le nombre de personnes auxquelles on s'adresse, je crois que mes réflexions touchent tous les comptes.


Parlons des dessous d'Instagram.







Instagram est INJUSTE

J’ai lu récemment sous un post :

"C’est injuste, seuls ceux qui ont beaucoup d’abonnés sont écoutés alors qu’ils vantent parfois des choses peu glorieuses, tout ça parce qu’ils font de belles photos, alors que beaucoup ont des choses intéressantes à dire et ne sont pas assez suivi".


"Au commencement était la photo..."


Pour répondre, en effet... oui c'est mathématique...

beaucoup d’abonnés = beaucoup d’influence...

Pour ceux qui râlent au sujet de ceux qui font de belles photos qui attirent beaucoup de monde, je me permets déjà de rappeler que le principe à la toute base était justement d’exposer des jolies photos. Pas question de textes, pas question d’influence. 


Et puis au fil du temps, son public a fait ce qu’il a voulu de l'application et inversement l'application a suivi son public.

D'ailleurs très probablement le public du tout départ n'est peut-être même plus fidèle à Instagram ne se reconnaissant plus dans cette version 2020.

Qu'importe pour les créateurs de l'application, il a été remplacé par d'autres personnes.

Car si certains racontent aujourd'hui des choses légères voire inutiles et qu’ils sont autant suivis c’est qu’il y a bien un public ! Ils répondent à une vraie demande, différente, plus basique peut-être mais bien réelle. 


Cela peut donc paraitre injuste cette histoire d'influence, et bien ça l'est, je suis désolée de vous le dire mais c'est comme ça un point c'est tout.

Vous êtes peut-être le meilleur masseur, thérapeute, prof de sport ou wedding planner dans la vraie vie et c’est tant mieux ! Car c’est ce qui compte ! Mais ici personne ne vous entend... C’est que peut-être vous ne faites pas ce qu’il faut ou pas assez, vous ne vous pliez pas à la loi d’Instagram ou vous ne le voulez pas ! personne ne vous dit que c’est indispensable !

Si vous êtes business ou votre passion vous suffit dans la vraie n’est-ce pas le principal ?!


Si ce n’est pas le cas, et qu'au contraire même ! Vous avez besoin des réseaux pour vous faire connaître ! Pester ne vous fera pas gagner d’abonnés. Apprenez, formez-vous plutôt et soyez patients.


Oui Instagram est peut-être injuste, mais finalement la vie n'est pas plus juste. Elle est juste ce qu'elle est.

Vous êtes le meilleur traiteur de votre ville et vous n'êtes pas reconnu sur Instagram ? Et alors ? Au même titre que vous êtes peut-être le meilleur traiteur de votre ville mais vous n'êtes même pas reconnu dans celle-ci. Si vous ne communiquez pas dans la vraie vie, si vous ne parlez de vous, de votre activité, la sentence est la même.

Ou peut-être le problème vient-il d'autre part...





En revanche... si J'ai besoin d'Instagram alors j'accepte les lois

Tout d'abord, accepter les lois d'Instagram, l'algorithme, le jeu des likes, une sorte de "course", et la course aux abonnés, car il faut comprendre que plus on voit d'abonnés sur un compte plus on se dit que le compte doit être bien, c'est psychologique et légitime, au même titre que vous n'avez pas envie d'aller manger dans un restaurant vide, un restaurant bondé, vous foncez, et bien là le nombre d'abonnés reflète ça.

(Il y a eu de la triche, on pouvait très facilement acheter des "faux" likes et des faux abonnés, mais Insta a fait la chasse et le tri et ça va beaucoup mieux et si vous voulez être sûr que le compte est honnête en nombre d'abonnées, regardez son taux d'engagement : le ratio entre le nombre de likes + commentaires face au nombre d'abonnées : si le compte est suivi par 100k mais qu'il a 1000 likes sur ses photos.... ça ne colle pas.)


En ce qui me concerne, à la toute base moi ce que je voulais c'était écrire, c'était me faire du bien, alors j'ai écrit, d'abord ici, j'ai créé mon blog, et puis j'ai vu que je faisais du bien à d'autres, quelques personnes, d'abord des proches puis des personnes moins connues... Alors j'ai eu envie d'en parler à plus de monde. C'est ainsi que j'ai décidé de dédier mon compte Insta à un projet. Et oui j'ai (un peu) fédéré. Ma voix a été entendue, je suis suivie (à ma petite et modeste mesure).


Comment être plus suivi ?

Choisir les bons hashtags... les populaires, les pertinents, ceux vraiment en rapport avec votre sujet.


Et ... passer des HEURES sur l'application, s'investir... (genre je veux parler de 4,5 heures par jour, je sais que les comptes à 70k 100k "pro" passent jusqu'à 9 heures par jour... au delà les comptes en million inversement n'ont plus besoin d'être aussi actif et puis il y a des équipes derrière, pas une personne ! )

oui je vais parler à des gens que je ne connais pas, oui je like des photos de gens que je ne connais pas. Oui mon approche est banale : yeah on a les mêmes goûts, on se ressemble ! Et en ce qui me concerne j'ai remarqué que je pouvais aider, je voulais dire aux gens comme moi qu'ils n'étais pas seuls !

Et en faisant "connaissance", en discutant je les invite à venir voir mon profil en espérant qu'ils y trouvent des choses qui vont les interpeller et qu'ils se sentiront moins seul et mieux ! Et qu'ils passeront découvrir mon blog :) C'est l'idée en fait !

Et ça marche avec tous les thèmes, les gens débattent, veulent rire ensemble, juste regarder de belles photos... et suivent, mutuellement ou pas.

Par la suite survient un concept pervers qui fait que plus tu veux faire entendre ta voix moins tu as le temps de discuter avec tout le monde.

Et si les gens n'interagissent pas avec toi tu finis par peut-être ne plus les suivre (car tu ne peux pas suivre tout le monde...)


Il faut aussi se différencier, trouver SON Instagram, être actif, créer du contenu, le juste équilibre entre le manque et la présence. 

C’est stratégique, c’est marketing, c’est limite sournois si vous voulez mais c’est une réalité pour exister ici 





Il y a deux sortes de profils Instagram :

-le consommateur

-le créateur de contenu

Et qu'on le fasse en toute conscience ou non, pour le plaisir ou avec un but en tête, pour le perso ou le pro, on est forcément l'un des deux...


Le consommateur vient se divertir :

il est en attente, il veut être surpris, amusé, bousculé, touché, il veut se changer les idées, apprendre... Bref il est passif, à plus ou moins un certain degré. Cela peut-être très passif si c'est de la pure distraction ou passif mais avec le souhait de s'enrichir, il recherche quand même un certain type de profils et est sélectif...


Et il y a le créateur de contenu :

avec ses 100, 1000, 100 000 ou 1 million d'abonnés, la problématique est la même pour tous: EXISTER.


"Créer pour exister, créer pour perdurer"


Exister, c'est trouver le juste équilibre entre : on me voit, on ne me voit pas trop, mais je dois être là pour ne pas qu'on m'oublie, mais sans saoûler...

Après il y a un parti pris : je montre ? Je dis ? Je montre/dis ? Et puis QUOI ?

Quelque chose d'intéressant et profond ? De futile et léger ? Tout et rien ?


Il faut choisir un sujet, ne pas se disperser : vous ne pouvez pas parler de food, puis de sport, puis de mode, puis de bodypositive, puis d'art... (ah si pardon ça s'appelle le lifestyle... Ok ça existe, mais vous avez intérêt de voyager et faire plein plein de choses... ça paraît facile mais je vous assure que ce n'est pas donné à tout le monde).


Plutôt que vous disperser, je vous conseille de vous spécialiser dans UN domaine !

Moi j'ai choisi la psycho grosso modo... les comportements humains, et dans la psycho j'ai choisi de parler plus particulièrement d'hypersensibilité et de surefficience. Et de rapport au corps. Dans tous les cas il est préférable de parler de quelque chose qu'on connait et qui nous touche.


Et donc le créateur... et bien il doit CREER !

Rivaliser d'ingéniosité, être inventif, créatif, original si possible ! Il doit dédier du temps à ça, que tu choisisses de montrer, parler ou les 2 (c'est deux fois plus long du coup lol)

Quoiqu'il arrive sur Insta il faut MONTRER (c'est comme ça, vous le savez en "signant", rare sont les comptes qui arrivent à décoller à base de photos monochromes...)


Et il faut savoir que c'est LONG (attention de ce que je m'apprête à écrire, ce n'est pas une complainte, quand j'ai décidé de m'engager dans mon Insta j'avais conscience de ce qui va suivre, plus ou moins... Et au-delà ceux qui en vivent, et bien c'est leur boulot donc s'ils y passent beaucoup de temps ce n'est pas pour rien non plus, bref tout est choix).


Je disais plus haut qu'en présence active pour un petit compte qui veut se faire une place ça peut représenter 3 à 5 heures par jour de connexion, 7 à 10 pour des plus gros...

Ce à quoi il faut ajouter le temps en off.


Raconter quelque chose en story pendant 5 minutes en ligne, ça peut prendre jusqu'à 30 minutes en off, sans compter la possible réflexion préalable pour savoir ce qu'on va dire...

Penser à des thèmes, créer faire des planning de publication, faire les séances photos, prépare ces séances photos, peut-être la personne et/ou le décor... Bref mon temps perso hors boulot en ce qui me concerne lol.

Rare sont les comptes où les photos sont improvisées ainsi que les légendes.

Attention il y en a ! Et il y a plus ou de moins préparation et d'organisation préalable, et on peut très bien poster à l'instinct, écrire à l'instinct, je ne suis pas en train de dire que tout le monde fait comme ça, mais une grande majorité des gens qui veulent créer et exister...

C'est toujours dans la fameuse idée d'être là sans être trop là et perdurer...


Mais ce n'est pas toujours simple, même pour les plus organisés...



Je suis créateur et je me sens mal...

En ce qui me concerne j'ai donc choisi d'être du côté des créateurs, mais ce n'est pas toujours évident, et des fois c'est pesant alors... j'arrête, je mets en pause disons...


Si je partage sur Instagram c’est par plaisir de faire découvrir les émotions et les pensées d’une hypersensible et pour dire à ceux qui se trouvent différents : vous n’êtes pas seuls !


Si j’écris sur mon blog c’est pour mettre en lumière des concepts ! Partager des réflexions, me livrer et me libérer. Si je fais du sport c’est pour me vider la tête. Me détendre. Décharger l’énergie de mon corps et me sentir active et vivante. Si je cuisine une bonne petite recette c’est pour voyager, donner à mon corps les nutriments dont il a besoin. Me sentir fière de ma préparation et me régaler. 


J'ai choisi de prendre du plaisir dans tout ce que je fais dans ma vie, et Instagram comme pour le reste... si je ne prends plus de plaisir, J'ARRÊTE, car :


-C’est ok si je n’ai pas envie de me connecter, de passer du temps sur les réseaux à dire... bah RIEN car oui des fois je n'ai rien à dire, je mène une vie simple... et il m'arrive de ne tout simplement rien faire ! 

-C’est ok si je n’ai pas l’inspiration ou que je ne prends pas de temps pour écrire parce que je préfère faire autre chose, ou parce que je suis fatiguée ou parce que je n'en ai tout simplement pas envie.

-C’est ok si je préfère me reposer, dormir, écouter mon corps et mon esprit.

-Au même titre que C’est ok si j'ai envie de manger du chocolat, c'est ok si j'ai plus faim à certains moments qu’à d’autres, sii je n’ai pas envie de manger, ou pas envie de faire de sport...


J’ai décidé que c’était ok si je prends du plaisir !

A partir du moment où je n’en prends plus, je pause ou je stoppe !

Et puis ça revient ... Et pour le moment je décide que le rythme de mes publications sur Instagram me convient...





Je suis consommateur et je me sens mal

J'ai d'abord été passive sur Insta, j'étais juste là pour regarder... comme vous peut-être.

Des fois c'est divertissant, enrichissant et des fois je me sentais mal à l'aise avec cette application, avec ce que j'y voyais et puis je me disais que je perdais mon temps...


J’ai longtemps suivi des comptes

-qui me faisaient culpabiliser

-avec lesquels je me comparais

-juste par curiosité

-que je trouvais futile


Puis j’ai fini par suivre des comptes qui

-me motivaient

-m’inspiraient

-me faisaient sourire, rire

-me faisaient rêver, m’évader.


Alors je me suis désabonnée des fitgirls, des plats parfaitement cuisinés, des gens qui passent leur vie à voyager, des faux corps, des fausses routines, du fake...

Et j’ai trouvé des comptes qui montrent plus du vrai, de l’émotion, de la sincérité, des idées inspirantes pour cuisiner, pour changer mon mode de consommation, des lieux à visiter, des outils pour changer ma vision sur moi-même...


Et voilà une autre évolution d'Instagram où le public a un peu pris les rennes en mains...

En effet à la base le réseau était plutôt fait pour montrer du "beau" ! En tout subjectivité... même s'il faut reconnaitre que par exemple les eaux turquoises de Tahïti c'est beau ! Ce serait mentir de dire le contraire... Mais le beau c'est compliqué... Et les gens en ont eu marre du beau, mais du beau fake ! Alors sans pour autant monter des choses intéressantes comme sortir ses poubelles (quoique lol) le peuple a demandé du vrai ! Des filles qui ont des formes, du jardinage, de l'écologie, des vrais couchers de soleil sans filtre, du sport où on transpire vraiment avec les cheveux en bataille...

C’est maintenant une vraie tendance ! Alors à vous de voir ce que vous voulez voir et ressentir...


Si je peux vous donner UN SEUL CONSEIL :

Désabonnez-vous des comptes qui ne vous font pas du bien ! C'est OK.

Ces comptes qui ne ne vous servent à rien voire pire qui vous font ressentir de mauvaises émotions. Mon compte, d’autres... suivez qui vous voulez !


La vie réelle est assez dure comme ça vous n’allez pas en plus vous pourrir vous-même cette vie virtuelle !







En conclusion


Trouvez votre Instagram. Créateur, consommateur, actif, passif, personnel, professionnel...

Je crois qu’il y a de la place pour tout le monde. Je crois qu’il faut juste prendre du plaisir. 

Personnellement je préférais avoir quelque chose à dire par exemple...


Et puis au fond ... ce n’est pas un but en soi, pas une vie, pas la vie. Peut-être qu’en 2025 il n’y aura plus Instagram ! Regardez Facebook... c'était devenu presque indispensable à nos vies, ça ne l'est plus du tout, la tranche d'âge abonnée a beaucoup évolué, ça aide encore quelques entreprises, mais sans plus, alors bon.... Dans 5 ans, 10 ans, Instagram n'existera peut-être et probablement plus, il faudra se renouveler... devenir populaire ou squatter une autre appli tendance...

C'est pourquoi je prends BEAUCOUP de RECUL vis à vis de tout ça, l'important c'est d'être heureux et travailler dans la vraie vie je pense. La vraie vie, ça c'est immuable.

Vivez la vraie vie ! J'allais dire ayez un plan B dans la vraie vie, mais non, ayez un plan A dans la vie ! Et surtout soyez en harmonie avec vous-même et les vraies personnes qui comptent.



Sandra


2 commentaires

Posts récents

Voir tout

Assez !

  • White Instagram Icon

retrouvez-moi sur instagram @sandra_coaching_ 

Les réseaux, ce n'est pas la vraie vie!

ça rapproche les gens autant que ça les divise,

mais cela peut être très inspirant !

Suivez-moi !

Sandra

Trentenaire au (trop) grand coeur, hypersensible, zèbre sur-efficiente, fatiguée de voir sa différence comme un problème, ayant décidé d'en faire une force et d'être juste elle-même :)

 

La Suite (pour les insatiables comme moi)

 

Tu veux être prévenu.e dès la parution d'un nouvel article ?
" Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? "
  • Facebook
  • Instagram
  • YouTube

© 2019-2021 by Addyct - Tous droits réservés - Politique de confidentialité

  • White Facebook Icon
  • Instagram