Deux Moi

Mis à jour : 11 août 2020

Je suis allée voir le film Deux Moi au ciné.

C'est bien Deux Moi, deux êtres, et non Deux Mois comme 60 jours...




C'est un film que j'ai beaucoup aimé, réalisé par Cédric Klapisch avec notamment François Civil et Ana Girardot dans les rôles principaux.



C'est l'histoire de Rémy et Mélanie, trente ans tous les deux.

Autre point commun : ils vivent dans le même quartier à Paris. 

Mais l'ultime similitude qu'ils partagent, sans non plus le savoir : ils sont tous deux victimes de solitude.


Et pourtant, elle multiplie les rendez-vous ratés conclus sur des applications de rencontre, et lui peine à faire ne serait-ce qu'une seule rencontre, ce n'est pas faute d'essayer de s'inscrire sur les réseaux sociaux.


Dans une époque, notre époque, hyper connectée où l’on pense pourtant que se rencontrer devrait être très facile… 

Deux individus, deux parcours sans le savoir... Deux routes ?



Vous l'aurez compris le film traite de la solitude en 2019, ou comment peut-on être et se sentir aussi seul aujourd'hui dans un monde hyper connecté ?

(Vous avez 3 heures.)


Hyper connexion, multiples interactions et sollicitations superficielles, grandes villes pourtant surpeuplées...

Cela peut paraitre aberrant alors que c'est une vérité.


Le comble ?!

Croire qu'on est seul à être seul, alors que nous sommes nombreux dans ce cas !


Pour en revenir au film, Deux Moi, miroir de notre société, témoigne donc très bien de ce phénomène.


Ce garçon, à côté de ses pompes, dans un état dépressif, qui est en train de passer à côté de sa vie, à cause de non-dits familiaux enfouis...

Et cette fille, juste triste, qui peine à se remettre d'une presque banale rupture sentimentale, en quête d'elle-même...


Alors on suit tout simplement leur parcours pour s'en sortir,

et c'est notamment grâce à un accompagnement psychologique qu'ils vont, chacun, trouver les réponses pour aller mieux.

Au fond ils veulent juste être heureux, mais être heureux c'est être soi, et pour cela il faut que le "moi" aille bien, en cherchant, en se posant les bonnes questions. (Encore faut-il le vouloir). Et on peut tous y arriver, car on a tous droit au bonheur !


Je retiens 3 phrases de la psy, interprétée par Camille Cottin, que j'adore:

-Si on pouvait vivre dans un monde où les réseaux sociaux n'existent pas ce serait formidable

-Pour résoudre le problème, il faut déjà mettre le doigt sur le problème, mais mettre le doigt sur le problème ne résout pas forcément le problème (relisez, méditez, c'est limpide ! :D)

-Pour être heureux en couple il faut Deux Moi, mais il faut d'abord se trouver Soi



Mais voilà, il est possible de sortir de la solitude, de son silence, de rencontrer des personnes.

Pas forcément des milliers, ce n'est pas la quantité qui compte, juste quelques-unes sur qui vous pourrez compter.

Vous divertir, dans le calme ou dans la joie, au théâtre ou au parc, au bar ou au cours de yoga, au club d'impro ou au bingo ! On s'en fout, sortez !


Courez au ciné d'ailleurs !




Sandra <3

2 commentaires

Posts récents

Voir tout

Pan pan