Qui suis-je ? 

Certifications

Certification Accompagnement Coaching - ICF

Certification Professionnelle Animateur Sportif - FFEPGV

Certification  Professeur de Yoga - IPHM Holistique

 

Je suis Sandra,

une trentenaire au (trop) grand coeur, fatiguée de voir sa différence comme un problème, ayant décidé d'en faire une force et d'être juste elle-même :)

Anciennement connue sous le pseudo Sandra_sans_filtre,

Pourquoi sans filtre ?

Tout simplement car je dis juste ce que je pense. Vraiment. Sincèrement. Honnêtement. Car je ne sais pas faire autrement, je ne sais pas faire semblant. Je manque parfois de tact et de diplomatie. 

Alors je suis loin d'être parfaite ! (concept inexistant d'ailleurs) mais j'ai l'impression d'être tout ce que je ne trouve pas chez les autres :

les hypocrites, les médisants, les menteurs, les manipulateurs, les négatifs, les égoïstes, les égocentriques, les narcissiques, les opportunistes, les moutons, les avares, les déséquilibrés, les complexés d'Oedipe, les fils à maman (à papa), les laxistes, les Tanguy, les agressifs, les arrogants, les baratineurs, les immatures, les drogués, les incultes, les paresseux, les carriéristes, les irrespectueux (liste longue mais malheureusement non exhaustive).

Ce qui fait que je suis  ̶b̶i̶z̶a̶r̶r̶e̶ ̶ ? Différente ! 

Je suis "surdouée" hypersensible, c'est à dire ?

Ma logique inversée, ma façon de penser en arborescence, ma créativité débordante, ma curiosité insatiable (pourquoi un cumulonimbus s'appelle ainsi, pourquoi le ciel est bleu, pourquoi 2 et 2 font 4, qui a dit que le bleu s'appellerait bleu), le fait de m'intéresser à tout et de ne rien approfondir, mes activités insolites (puzzles 1000 pièces et + , tricoter, écrire), ma sensibilité exacerbée, mes sens développés, exigeants, ma réaction au toucher de matières, un odorat parfois intolérant, mon ouïe, qui ne supporte pas un volume sonore trop important, mais qui jubile pour une mélodie harmonieuse, des notes justes, une qualité de son, et de bruits blancs qui apaisent (machine à laver, sèche-cheveux, aspirateur...), le brouhaha me fatigue.

Mon déclic : comment j'ai compris que j'étais "surdouée" hypersensible.

Je reviens sur le mot "surdoué"... Il semble très prétentieux et souvent mal interprété, alors je préfère utiliser le terme "zèbre" de Jeanne Siaud-Facchin (papesse des hauts potentiels) ou "surefficiente" de Christel Petitcollin. Et justement, c'est il y a 6 ans en lisant son livre "Je pense trop" que tout s'est éclairé.

 

Et puis, un jour j'en ai eu marre de vouloir m'intégrer dans des groupes, de me transformer pour me faire des amis, de me déformer pour qu'on m'aime, de ne pas savoir qui je suis vraiment, ce que j'aime vraiment. J'étais une coquille vide.

Je me suis rendue compte que je ne pensais pas les mêmes choses que la-plupart des gens, que je ne résonnais pas comme tout le monde, que je n'aimais pas les mêmes choses, ou que je faisais semblant d'en aimer certaines, ou que j'aimais TOUT. (faux-self, masque social)

Puis je me suis réveillée fatiguée, au sens propre comme au figuré. Fatiguée d'avancer dans la vie sans savoir qui je suis,

pourquoi suis-je différente ? Comment aller mieux ? Comment être moi ? Et très vite (à l'échelle d'une vie disons) tout a changé. J'ai ! changé. J'ai évolué. J'ai avancé. J'ai compris. Je suis devenue MOI ! Et je continue chaque jour d'apprendre encore.

Mon parcours :

Toute petite

calme, posant 1000000 de questions (à la seconde!), fille de parents divorcés, enfance volée... je me suis réfugiée dans ma scolarité brillante, la seule chose où je réussissais, qui me mettait en confiance et qui rendait fiers mes parents. Et encore, pas mon père, ce perfectionniste. Je n'ai pas été maltraitée, en tout cas pas physiquement, juste peut-être délaissée, par des parents, déjà bien lourds de leurs bagages émotionnels respectifs, trop préoccupés à régler des problèmes d'adultes que j'aie malheureusement compris très/trop tôt. J'ai traversé les dizaines de déménagements, l'absence d'amis, le harcèlement à l'école, la phobie scolaire, la peur de l'abandon, les belles mères jalouses, mes ruptures sentimentales et 13 ans de thérapie...

Mon déclic ? En 2014, J'ai dit stop :

J'ai (lamentablement, même si ce n'est jamais beau ou facile) quitté quelqu'un. Je vivais une vie qui ne me convenait plus.

J'étais en surpoids. Mon alimentation se limitait à des pâtes au beurre ou à la tomate, du riz, des steaks hachés, des pizzas au fromage et 2 à 3 fast food par semaine.

J'ai commencé ma propre diversification alimentaire (là où mes parents ont échoué).

J'ai appris à manger sainement, en toute honnêteté pour tout d'abord faire attention à mon poids. Puis pour ma santé, pour ne plus ingurgiter des cochonneries, et puis j'ai eu une prise de conscience pour la planète. J'ai usé de beaucoup de subterfuges pour apprendre à manger des légumes !

Je me suis aussi mise au sport (si mon prof d'EPS me voyait courir aujourd'hui il ferait une attaque), cette fois autant pour le physique que pour le mental.

J'ai rencontré la solitude et donc moi-même, à l'occasion de sorties ciné, de lectures (de supermarché pour commencer, mais lectures quand même). Car après avoir terminé mon dernier bouquin pour le bac je n'avais jamais retouché un livre !

Puis j'ai cru que j'allais mieux. J'avais mis de l'ordre dans ma vie, j'avais perdu du poids. Je mangeais mieux, je faisais du sport, j'avais rencontré quelqu'un... Puis re-patatra !

En 2018, année du L : Lumbago, Larguée, Licenciée

Un peu contrainte et forcée, le concept de Lâcher prise a pris tout son sens dans ma vie.

J'ai découvert la relaxation, la sophrologie, la méditation, le yoga, et le célibat (redécouvert !).

En 2019, année du M :

Je me suis rendue compte que j'avais passé plus d'années à me détester qu'à VIVRE !

à me détester, à détester ma vie, à trouver des problèmes sur mon corps, ou dans ma tête... à complexer, à écouter les autres, à croire qu'il y a un truc qui cloche chez moi, à chercher ce que je pourrais faire pour être plus mince, avoir moins de cellulite, rentrer dans du 36, à me priver de manger, à compter les calories, à me lisser les cheveux, à cacher mes tâches de soleil, à penser plus aux autres qu'à moi, à ce qu'on m'aime plus, à m'oublier, à me voiler la face, à me dire que j'allais bien...

Au départ, juste un blog, par passion...

​Juste l'envie (le besoin ?) de partager, d'assumer. En fait j'ai mis 20 ans (c'est beaucoup et peu à la fois par chance) à comprendre que j'étais à part, et qu'en fait c'était bien. Et j'ai décidé de poser quelque part, ici, de partager mon chemin, mes aventures, mes galères, mes réussites, mes secrets, mes motivations, ce qui m'a aidé, ceux qui m'ont aidée, consciemment ou sans le savoir.

En me disant que peut-être d'autres personnes, ne serait-ce qu'une seule, comme moi, ont galéré, ou galèrent encore. Se cherchent. Sont en quête, de quoi, d'eux-même ? Du bonheur ? Juste un blog pour se dire que peut-être on n'est pas seul.

Et qu'il y a des solutions...

Pour apprendre. Pour partager. Pour comprendre. Pour aller mieux, pour aller bien. Pour se trouver. Pour s'accepter. Pour s'aimer.

Ca n'a pas été tous les jours facile, et c'est encore un travail de chaque instant, mais aujourd'hui:

Je pense à Moi, je suis devenue Moi, la Meilleure version de Moi-même, je M'accepte, je M'estime, je M'aime (M)

Puis très vite, j'ai voulu faire de ma passion mon métier ! 

Car par ce blog et mon instagram, ce n'est pas UNE personne que j'ai trouvée mais des centaines ! 

Des personnes en quête de sens, préoccupées par leur bien-être et l'univers. Soulagées de se rendre compte qu'en effet elles ne sont pas seules.

Et comme une évidence j'ai eu envie de ne faire plus que ça de ma vie : Aider.

Comme une mission.

Je me suis formée pour transmettre tout ce que j'ai appris, au travers de mes thérapies, mes lectures, mes expériences tout simplement. Pour que plus jamais quelqu'un ne découvre à 60 ans qu'il pense juste différemment de la plupart des gens, que plus jamais la merveilleuse différence qu'est d'être hypersensible et/ou haut potentiel soit une souffrance, pour que personne ne passe à côté de sa vie, à côté de qui il est vraiment et qui il a le droit d'être. 

Parce qu'être haut potentiel et hypersensible c'est voir le monde avec des lunettes magiques, c'est merveilleux, c'est un super-pouvoir, et je vous souhaite à tous de vous en rendre compte, le plus tôt possible, et de bien le vivre.

Si ce n'est pas le cas, j'ai décidé d'être là pour ça, pour vous.

Mon Mantra :

"Donnez-moi,

la sérénité d'accepter les choses que je ne peux changer,

le courage de changer celles que je peux 

et la sagesse d'en faire la différence"

  • White Instagram Icon

retrouvez-moi sur instagram @sandra_coaching_ 

Les réseaux, ce n'est pas la vraie vie!

ça rapproche les gens autant que ça les divise,

mais cela peut être très inspirant !

Suivez-moi !

Sandra

Trentenaire au (trop) grand coeur, hypersensible, zèbre sur-efficiente, fatiguée de voir sa différence comme un problème, ayant décidé d'en faire une force et d'être juste elle-même :)

 

La Suite (pour les insatiables comme moi)

 

Tu veux être prévenu.e dès la parution d'un nouvel article ?
" Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? "
  • Facebook
  • Instagram
  • YouTube

© 2019-2021 by Addyct - Tous droits réservés - Politique de confidentialité

  • White Facebook Icon
  • Instagram